Nous vous expliquons ce qu'est le MVP, son importance pour le développement d'un produit ou d'un service, les étapes de la création d'un MVP et des exemples concrets.

Contenu

MVP : qu'est-ce minimum viable product ?

Le Minimum Viable Product (ou MVP) peut être littéralement traduit par Produit minimum viable. Il s’agit d’un concept couramment utilisé en développement de produits pour désigner la version simplifiée d’un produit qui permette de tester rapidement un concept ou une idée avant de lancer une production et une commercialisation. Le MVP se focalise généralement sur les fonctionnalités essentielles du futur produit dans le but de recueillir les commentaires des clients potentiels ou les données de test. C’est un concept popularisé par les early adopters de San Francisco, mais qui touche majoritairement le monde de la technologie et des start-ups. 

Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur le MVP : ce que c’est, ses avantages, comment créer un MVP ainsi que des exemples et des ressources pour créer son propre MVP. 

Qu'est-ce que le MVP ?

Le MVP Minimum viable product est un terme anglais qui signifie Produit minimum viable. Il consiste à développer puis mettre sur le marché un produit qui offre ses futures fonctionnalités minimales. Ce concept permet de mettre sur le marché un produit rapidement et avec peu de frais et d’efforts, pour obtenir des retours de consommateurs réels et adapter la version finale. 

Quelles sont les différences entre MVP, version bêta et prototype ?

Bien que très similaires, ces termes désignent des produits différents : 

  • Le MVP désigne un produit avec ses fonctionnalités minimales, lancé rapidement son marché dans une logique d’amélioration et de retour client rapide. 
  • Le prototype est une présentation non-fonctionnelle d'un produit. Il est utilisé pour communiquer sur un produit ou pour le visualiser en termes d'apparence ou d’ergonomie, mais n’a pas d’usage pratique. 
  • La version bêta désigne une version préliminaire du projet souvent plus aboutie que le type de PVM. Elle sert principalement à tester le produit à plus grande échelle auprès d’un plus grand nombre d’utilisateurs. Elle n’est pas tout à fait aboutie, mais elle possède plus de fonctionnalités qu’un MVP. 

L’histoire du concept MVP

Le concept de Minimum Viable Product est directement issu des méthodes agiles, qui ont commencé à gagner en popularité dans le courant des années 1990 ; notamment le développement itératif et le développement piloté par les besoins. L’idée derrière le développement agile était alors de se concentrer sur la flexibilité, une approche collaborative, et des produits fonctionnels livrés par étapes. 

C’est ensuite avec Steve Black et sa méthode Lean Startup que le concept a véritablement été popularisé. Avec cette méthodologie, Blank encourage les entrepreneurs à tester rapidement les hypothèses commerciales dans des conditions de marché. L’objectif ? Réduire les dépenses, tirer profit de l’apprentissage et éviter les flops. L’auteur Eric Ries a ensuite formalisé ces concepts dans un livre publié en 2011 : The Lean Startup. C’est lui qui a introduit au public le terme de MVP et focalisé l’approche sur la conception d’un produit simplifié pour que l’équipe de développement puisse tester ses hypothèses. 

Le concept de Produit minimum viable a depuis beaucoup gagné en popularité, notamment dans les secteurs des technologies et des start-ups. 

Les avantages du MVP

Si le concept de produit viable connaît un grand succès, c’est parce qu’il présente de nombreux avantages pour les startups et les entrepreneurs. 

Économie de ressources (temps, argent, effort)

Puisqu’il s’agit d’une version qui ne comprend que les fonctionnalités minimales, le MVP permet d’économiser du temps, de l’argent et des efforts pour parvenir à un résultat qui peut être commercialisé. 

Apprendre rapidement des retours des utilisateurs

Grâce à sa mise sur le marché rapide, le MVP permet d’obtenir rapidement le retour des utilisateurs pour identifier les forces du produit mais aussi ses faiblesses et effectuer les modifications nécessaires avant la mise sur le marché effective. 

Réduire le risque d'échec

La mise sur le marché d’un MVP auprès d’un groupe de clients permet d’obtenir des retours d’utilisation de personnes réelles, et donc de réduire considérablement le risque d’échec qui pourrait survenir lorsqu’un produit est mal adapté à sa cible ou aux attentes des consommateurs. 

Faciliter l'accès au financement en montrant un produit fonctionnel

Un autre grand avantage à construire un MVP est qu’il permet d’avoir quelque chose de concret à montrer à des investisseurs potentiels. Cela permet d’accroître la confiance des investisseurs dans le projet et donc de faciliter l’accès au financement : que ce soit auprès d’investisseurs privés, institutionnels ou de banques traditionnelles. 

Les étapes pour créer un MVP

Voici un aperçu des différentes étapes à prendre en considération pour la construction d'un minimum viable. 

1. Identifier le problème 

La première étape consiste à identifier le problème que le produit cherche à résoudre. Cette première étape est essentielle car le MVP va se concentrer sur les fonctionnalités principales d’un produit. 

2. Définir les caractéristiques clés 

Pour répondre au problème identifié en étape 1, quelles sont les fonctionnalités essentielles que le produit devra comporter ?

3. Conception et développement 

L’étape suivante consiste à créer une version simplifiée du produit qui ne contient que les caractéristiques essentielles. 

4. Lancement et collecte de retours

Une fois le produit simplifié conçu et développé, il est temps de le lancer auprès de son public cible test et d’obtenir leur feedback. Le feedback permet d’identifier les points forts du produit mais aussi ses points faibles éventuels et ce qui requiert des modifications. 

5. Itération : modifications basées sur les retours

La dernière étape de création d’une MVP consiste à implémenter les modifications nécessaires suite aux retours du public cible, pour créer une version plus adaptée et prête à commercialiser. 

Erreurs courantes à éviter lors de la création d'un MVP

Pour réussir son objectif premier, le MVP doit se concentrer sur l’essentiel. Voici un aperçu des erreurs courantes que peuvent rencontrer les entrepreneurs lorsqu’ils lancent un produit minimum viable. 

  • Surcharge de fonctionnalités : trop de fonctionnalités augmentent le coût de production et les efforts à fournir, ce qui rend le MVP financièrement peu intéressant et le processus trop long. 
  • Négliger la qualité : créer une version simplifiée d’un produit ne signifie pas faire l’impasse sur la qualité, au contraire ! Un produit de mauvaise qualité peut créer des biais d’association auprès des consommateurs, et fausser l’ensemble du processus. 
  • Ne pas écouter les retours des utilisateurs : les utilisateurs sollicités pour leur feedback ont des informations précieuses à fournir pour améliorer le produit. L’une des erreurs courantes consiste à passer trop rapidement sur leurs retours, au risque de ne pas voir des éléments essentiels. 
  • Attendre la perfection avant le lancement : un produit minimum viable ne peut pas être parfait, c’est le concept même du MVP ! Attendre trop longtemps avant le lancement peut retarder le processus et augmenter les dépenses.

Exemples réels de MVPs célèbres

De nombreuses entreprises ont utilisé le concept du MVP au moment de leur lancement. Voici quelques exemples. 

  • Amazon : le géant du commerce en ligne a commencé son activité avec un produit minimum viable axé sur la vente de livres en ligne. Lorsque Jeff Bezos a commencé son activité, il achetait des livres auprès de distributeurs, qu’il envoyait aux clients lorsqu’ils plaçaient leur commande en ligne. 
  • Dropbox : cet outil de partage de fichiers entre utilisateurs a aussi commencé son aventure avec un MVP. Lors de son lancement, Dropbox a fait le choix de se concentrer sur sa fonctionnalité principale : le partage facile de fichiers. Plus tard, Dropbox a ajouté d’autres fonctionnalités pour aboutir son projet. 
  • Zappos : l’entreprise de chaussures Zappos fait partie des références en matière de gestion d’entreprise, du personnel, mais aussi d’innovation. En 1999, le fondateur Nick Swinmurn a lancé un MVP pour évaluer l’intérêt de la clientèle vis-à-vis de la vente de chaussures en ligne. Pour cela, il a pris en photo des paires de chaussures dans un magasin qu'il a mises en ligne. Une fois les clients intéressés, il est retourné au magasin pour acheter puis envoyer les chaussures. Grâce à ce MVP, Swinmurn a testé l’intérêt pour la vente de chaussures en ligne, sans acheter de stock coûteux pour tester son hypothèse. 

Outils et ressources pour créer un MVP

Pour créer un MVP, il existe plusieurs ressources intéressantes que les entrepreneurs peuvent considérer afin de concrétiser une idée d'entreprise. Par exemple : 

  • Plateformes de développement rapide. Des solutions en ligne telles que Bubble ou Adalo qui permettent de créer des applications vitrine sans code. 
  • Outils de sondage et de feedback. Des outils comme Typeform ou Hotjar permettent de recevoir le feedback des clients sur le MVP et de traiter ces données pour identifier les modifications à apporter à un MVP. 
  • Ressources de design et prototypage. Par exemple, Figma ou Sketch qui permettent de visualiser la nomenclature et de créer une page d'atterrissage avant un lancement et de travailler en mode collaboratif.
  • Outils de gestion financière et comptable. Pour se focaliser sur l’essentiel et lancer un MVP percutant, faites appel à Finom pour la gestion de vos finances. Finom permet d’ouvrir un compte bancaire et d’obtenir des cartes bancaires ainsi qu’un outil de gestion des dépenses et de facturation. Finom s’est associé avec Legalfree pour proposer une solution de création d’entreprise SASSARLEURL ou SASU à prix abordable. Téléchargez vos documents, remplissez le formulaire, et obtenez votre Kbis en 48 heures ! En plus, le service est gratuit pour ceux qui ouvrent ensuite un compte Finom. 

Recevez les dernières nouvelles business et tech chaque semaine!

En résumé

Le Minimum Viable Product ou produit minimum viable est un concept de développement populaire qui permet d’obtenir un retour de la part des clients et des données précieuses pour améliorer un produit avant son lancement définitif. Il repose sur des principes simples : mettre en œuvre un produit rapidement, avec le minimum d’efforts, et en se focalisant sur sa fonctionnalité principale – afin d’obtenir du feedback et de fonctionner en mode itératif. 

Composante fondamentale de la méthode agile, le MVP est un outil privilégié des startups et des entreprises technologiques, mais il peut s’appliquer à un grand nombre de produits et dans beaucoup d’industries pour favoriser l’innovation et réduire les risques. 

Lire nos autres articles :

Derniers articles