Découvrez ce qu'est le coût de production, ce qu'il signifie, comment le calculer, l'analyser et l'optimiser, ainsi que des exemples de tableaux d’analyse.

Contenu

Coût de production : qu'est-ce que c'est et comment le calculer ?

Le coût de production, aussi appelé coût opératoire, permet de déterminer le prix d’un produit fini ou semi-fini, en prenant en compte toutes les charges liées à sa fabrication.

Le calcul du coût de production d’un produit est une étape clé pour une entreprise, car il lui permet d’évaluer les dépenses à réaliser pour produire un bien ou un service. Additionné aux frais qui ne sont pas directement liés à la production (commercialisation, stockage, etc), il permet de définir un coût de revient qui permettra de déterminer le prix de vente à appliquer pour réaliser des bénéfices.

Si vous souhaitez découvrir comment optimiser les coûts de votre production, vous trouverez toutes les réponses dans cet article.

Comprendre les composantes du coût de production

Les entreprises qui conçoivent des produits ou des services assument des charges de production qui peuvent être réparties en quatre catégories. D’un côté, on trouve les charges directes et indirectes, et d’un autre, les charges fixes et variables.

Coûts directs et indirects

Les coûts directs, ou charges directes, correspondent aux dépenses d'une entreprise qui affectent directement le coût de production d'un bien ou d'un service. Elles peuvent inclure par exemple :

  • Le coût d'achat des matières premières ;
  • Le coût de la main-d’œuvre directe (salaires de la main-d’œuvre essentielle à la création du produit ou service) ;
  • Le prix de l’énergie directe.

Les coûts indirects, ou charges indirectes, correspondent aux frais généraux relatifs au fonctionnement global de l'entreprise et ne sont donc pas directement liés à la production d’un produit ou service.

Afin d’inclure ces charges dans le coût de production, il faut commencer par différencier les charges indirectes liées à la production et celles qui n’y sont pas liées. En procédant à leur répartition, il est possible de définir le montant de charges indirectes qui peuvent être imputées à la fabrication. Les charges indirectes peuvent comprendre :

  • Le prix du loyer ;
  • Les dépenses énergétiques indirectes (électricité, chauffage) ;
  • Les charges liées à l'entretien du matériel et des machines ;
  • Le prix de la main-d’œuvre indirecte : salaires des employés qui ne participent pas directement à la fabrication du produit ou à la prestation d’un service (manutention, contrôle qualité, etc) ;
  • Les frais d’amortissements ;
  • Les coûts administratifs ;
  • Les frais d’assurance ;
  • Les frais divers.

Coûts fixes et coûts variables

Les coûts fixes d’une entreprise correspondent aux coûts qui ne varient pas en cas d’écart de production. Ces charges sont à payer par l’entreprise, quel que soit son niveau de production. En cas d’augmentation ou de diminution du niveau de production, et même quand ce dernier est nul, les coûts fixes sont inchangés. De ce fait, plus les coûts fixes de l’entreprise sont importants et plus son niveau de production doit être élevé pour atteindre le seuil de rentabilité.

Outre le capital social de l’entreprise qui est généralement répercuté sur les coûts fixes à court terme, il existe d’autres exemples de coûts fixes comme :

  • Le loyer ;
  • Les coûts d'entretien (usine et/ou bureaux) ;
  • Les intérêts sur les prêts ;
  • Les frais de publicité ;
  • Le taux d’imposition des entreprises.

Les coûts variables d’une entreprise sont les coûts qui varient en fonction du volume de production. Ils augmentent lorsqu’une entreprise produit plus et diminuent lorsqu’elle produit moins.

Le coût variable dépend du coût marginal de production unitaire et du nombre d’unités produites. Le coût marginal correspond au supplément de coût total pour chaque unité produite par l'entreprise.

Voici quelques exemples de coûts variables :

  • Les salaires ;
  • Les matières premières ;
  • Les dépenses énergétiques ;
  • Les coûts des carburants ;
  • Les coûts d'emballage.

L'impact du coût de production sur la stratégie d'entreprise

Le coût de fabrication d’un produit est considéré comme un indicateur de performance concernant la compétitivité de production de l’entreprise. Plus le coût de production d’un produit ou service est bas, plus l’entreprise sera compétitive face à ses concurrents.

Le calcul du coût de production d’une chaîne d’approvisionnement permet de mieux gérer les stocks et d’amortir toute perte financière encourue. Il permet également de déterminer le volume de production à respecter pour être rentable.

Le calcul du coût de production est donc très important pour la gestion d’une entreprise. En s’y référant régulièrement, les responsables de la chaîne d’approvisionnement peuvent analyser et évaluer les performances d’une gamme de produits. Ils peuvent ainsi savoir si les bonnes décisions ont été prises pour le développement de la gamme et effectuer un remaniement si nécessaire.

En comptabilité, le coût de production est un élément clé et permet de définir un prix de vente minimal permettant à l’entreprise de ne pas vendre son stock à perte. Certains facteurs externes peuvent directement jouer sur le coût de production de votre produit (inflation, taxes, etc) et le coût de revient doit donc être mis à jour en fonction de leurs évolutions.

Concernant la politique de prix, l’entreprise peut choisir différentes stratégies en se basant sur son coût de production :

  • La stratégie d'alignement : cette stratégie consiste à fixer un prix comparable à celui de la concurrence ;
  • La stratégie de pénétration : elle consiste à appliquer un prix inférieur à la concurrence ;
  • La stratégie d'écrémage : pour cette stratégie, l’entreprise fixe un prix supérieur à la concurrence.

Calcul et analyse du coût de production

Dans cette partie, nous allons voir comment calculer le coût de production total et le coût de production unitaire. Nous verrons la méthodologie à adopter pour ces calculs, ainsi que des exemples pratiques avec des tableaux d’analyse.

Comment calculer le coût de production total ?

Le coût de production total d’une entreprise correspond au coût global pour atteindre un certain niveau de production. Le coût de production total d’une entreprise augmente quand celle-ci produit davantage, et diminue quand elle produit moins.

Les coûts totaux peuvent être calculés en additionnant les coûts fixes et les coûts variables. Voici la formule de calcul :

Coût total = Coûts fixes + Coûts variables

Nous vous proposons maintenant de découvrir un exemple de calcul des coûts de production sous forme de tableau :

ProductionCoûts fixesCoûts variablesCoûts totaux
Unité
5010 00015 00025 000
10010 00020 00030 000
15010 00025 00035 000
20010 00030 00040 000
25010 00035 00045 000

 

Dans ce tableau, on retrouve le nombre d’unités, ainsi que les coûts fixes et variables en euros.

Comme nous l’avons vu précédemment, les coûts fixes ne varient pas, quel que soit le niveau de production. Dans ce tableau, les coûts fixes restent donc à 10 000 €. Les coûts variables, de leur côté, changent en fonction du nombre d'unités produites.

Pour calculer le coût total de production, il suffit d'additionner les coûts fixes et les coûts variables avec la formule vue précédemment. Dans la colonne de droite du tableau, on retrouve les coûts totaux en fonction du nombre d’unités produites. Par exemple, la production de 250 unités revient à 45 000 € de coût total de production.

Comment calculer le coût de production des produits fabriqués ?

Le coût de production unitaire, aussi appelé coût moyen de production, correspond au coût de production d’un seul produit. Généralement, il est calculé à partir du coût total de production divisé par le nombre d'unités produites.

La formule pour calculer le coût unitaire des produits fabriqués est la suivante :

Coût de production unitaire = Coût de production total / Quantité produite

Pour illustrer ce calcul, nous vous proposons de découvrir un tableau de calcul des coûts de production :

ProductionCoûts fixesCoûts variablesCoûts totauxCoûts moyens
Unité
5010 00015 00025 000500
10010 00020 00030 000300
15010 00025 00035 000233
20010 00030 00040 000200
25010 00035 00045 000180

Comme pour le tableau précédent, on retrouve une colonne pour le nombre d’unités, les coûts fixes, les coûts variables et les coûts totaux. Mais en plus, une colonne pour les coûts moyens est présente.

Le coût moyen correspond simplement au coût total divisé par le nombre d'unités. Comme on peut l’apercevoir, plus le nombre d’unités est élevé et plus le coût est bas puisque les coûts fixes ne varient pas. Par exemple, 50 unités ont un coût moyen de 500 €, contre 180 € pour 250 unités.

Comment réduire et optimiser les coûts de production ?

Dans cette partie, nous allons voir comment il est possible d’optimiser sa chaîne d’approvisionnement et d’améliorer ses processus pour réduire ses coûts de production.

Optimiser la chaîne de production

Afin de réduire les coûts de production, il convient de commencer par résoudre les dysfonctionnements de la chaîne de production. Pour cela, plusieurs méthodes peuvent être utilisées et combinées :

  • La méthode de Lean : elle permet de gérer plus efficacement la production en se basant sur la recherche de performance par l’élimination des gaspillages et par l'amélioration continue ;
  • La méthode Six Sigma : elle consiste à améliorer la qualité des processus de production et globale en réduisant la variabilité du processus.

En identifiant les irrégularités, les excès de production ou le gaspillage, il est possible de simplifier les contrôles, réduire les délais de livraison et améliorer la qualité de ses produits. L’amélioration du processus de production permet également de donner une bonne image à vos clients.

Utiliser des technologies modernes

Aujourd’hui, de nouvelles solutions existent pour optimiser votre entreprise, vos espaces de production et vos machines. Voici quelques exemples de technologies qui peuvent vous aider à réduire vos coûts de production :

  • Utilisation de logiciels : l’utilisation d’un logiciel spécialisé pour gérer vos stocks, les données de vente, ou encore les informations sur vos employés, est très efficace. Chez Finom, nous ne nous contentons pas de vous aider à créer votre société grâce à notre partenariat avec Legalfree. Nous proposons également des services de gestion vous permettant de gagner du temps, comme nos services de facturation ou de gestion de dépenses. Nous vous permettons ainsi de gagner du temps et de passer plus de temps sur d’autres tâches.
  • Utilisation de nouvelles méthodes de nettoyage : le nettoyage d’usine peut être effectué avec des solutions novatrices et adaptées à vos machines par des professionnels du secteur. Parmi les nouvelles méthodes de nettoyage les plus efficaces, on peut citer le nettoyage cryogénique, le nettoyage au jet de soda et le nettoyage au bain d’ultrasons.

Accroître l'efficacité des employés

Pour réduire les coûts de production, il est également judicieux d’améliorer l'efficacité des employés. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Formations : l’entreprise peut proposer des formations pour aider ses employés à utiliser certaines techniques permettant de réduire les coûts ;
  • Incitation aux travailleurs : il est également possible d’offrir des incitations aux travailleurs comme des congés payés, une augmentation, une prime, des avantages sociaux, etc. ;
  • Spécialisation des employés : il est important que les tâches soient confiées à des personnes spécialisées. Pour acquérir des compétences spécialisées, il est possible de recourir aux formations.

Réduire ses coûts directs

La réduction des coûts de production permet d’améliorer la compétitivité de l’entreprise et de proposer de meilleurs prix aux consommateurs. Pour optimiser ses coûts de production, le mieux est de réduire ses coûts directs puisqu’ils représentent une partie importante des coûts totaux de fabrication.

Pour réduire ses coûts directs, l’entreprise peut comparer les prix de différents fournisseurs pour faire jouer la concurrence et choisir celui qui propose les prix les plus attractifs. Elle peut également demander un rabais en échange de paiements en espèces ou immédiats.

Coût de production dans un contexte global

La mondialisation a profondément affecté les coûts de production des entreprises à l'échelle mondiale. L’introduction de la délocalisation et le développement des accords commerciaux ont été les changements qui les ont le plus impactés.

La délocalisation

La délocalisation a apporté de nombreux avantages aux entreprises. Grâce à elle, les entreprises ont pu exploiter des marchés où la main-d'œuvre est moins chère et donc réduire considérablement leurs coûts de production. La diminution des coûts de production permet de rendre les produits plus abordables pour les consommateurs et donc de stimuler la demande. De plus, dans certaines régions du monde ou pays, il est également possible de bénéficier d'une expertise technique ou d'infrastructures spécialisées permettant d’améliorer la qualité produit.

Cependant, la délocalisation comporte également des inconvénients. Elle peut entraîner la suppression d'emplois locaux, elle peut entraîner des coûts de logistique élevés, et elle peut être synonyme de conditions de travail moins réglementées si elle est effectuée dans des pays en développement. La dépendance des entreprises vis-à-vis de la délocalisation peut également les rendre vulnérables en cas de perturbations majeures dans les pays hôtes, notamment en cas de crises politiques ou de catastrophes naturelles.

Les accords commerciaux

Les accords commerciaux jouent également un rôle essentiel dans la réduction des coûts de production des entreprises. Ils permettent de faciliter l'accès aux marchés étrangers en réduisant les barrières tarifaires et non tarifaires.

Mais comme la délocalisation, ils disposent également de leurs propres limites. Ils peuvent par exemple soulever des inquiétudes concernant des pratiques commerciales déloyales comme les subventions massives, la manipulation monétaire, le non-respect des normes environnementales et du travail, ou encore le dumping. Il est donc important que les accords commerciaux soient bien équilibrés au moment de leur négociation afin de protéger les intérêts nationaux et promouvoir une concurrence équitable.

Étude de cas et analyses pratiques

Afin d’illustrer au mieux les éléments que nous avons vu au cours de l’article, nous avons choisi de vous présenter la stratégie utilisée par Starbucks pour réduire ses coûts de production.

Entre 2007 et 2008, le géant du café a commencé à identifier de réels problèmes de performance et d’augmentation des coûts dans sa chaîne d'approvisionnement. Les problèmes suivants ont été identifiés :

  • Moins de 50 % des livraisons des points de vente arrivaient à temps ;
  • Plusieurs mauvaises décisions d'externalisation ont entraîné des dépenses excessives ;
  • La chaîne d'approvisionnement avait évolué et était donc devenue inutilement complexe.

Pour réduire les coûts de production et améliorer la performance, les dirigeants de Starbucks avaient trois objectifs principaux en tête :

  • Réorganiser la chaîne d'approvisionnement ;
  • Réduire le coût du service ;
  • Établir les bases des capacités futures de la chaîne d'approvisionnement.

Pour atteindre ces objectifs, Starbucks a divisé l'ensemble des fonctions de sa chaîne d'approvisionnement en trois groupes : « planifier », « fabriquer » et « livrer ». Voici ce qu’on peut en retenir :

  • Ouverture d'une nouvelle usine : Starbucks a ouvert un nouveau site de production, ce qui a porté le nombre total d'usines aux États-Unis à 4 ;
  • Gestion des fournisseurs : le groupe a ensuite mis fin aux partenariats avec tous les fournisseurs de services logistiques, en conservant seulement les plus efficaces. Les partenaires restants ont commencé à être gérés avec un système de cartes de pointage hebdomadaires, ainsi que sur des accords de niveau de service.

En résultat, le programme de transformation de la chaîne d’approvisionnement a permis à Starbucks d'économiser plus de 500 millions de dollars en 2009 et 2010.

Recevez les dernières nouvelles business et tech chaque semaine!

Conclusion

Le calcul du coût de production est une étape très importante pour la gestion d'une entreprise. Il permet de déterminer le prix minimum qu’un produit ou service doit avoir pour être rentable, en prenant en compte l’ensemble des charges liées à sa production.

En termes de stratégie d’entreprise, la maîtrise du coût de production vous permet d'accroître votre compétitivité face à la concurrence et assure donc votre viabilité sur le long terme. Pour optimiser ou réduire vos coûts de production, plusieurs méthodes s'offrent à vous comme améliorer votre chaîne de production, accroître l’efficacité de vos employés ou bien utiliser des technologies novatrices.

FAQ

Quelle est la différence entre coût de production et coût de revient ?

La différence entre le coût de production et le coût de revient est que le premier inclut seulement les coûts liés à la production d’un produit ou d’un service. Le coût de revient correspond à l’ensemble des coûts impactant le prix final du produit, incluant les coûts de production, mais aussi les coûts de commercialisation, de stockage, etc.

Pour quelles raisons le coût de production augmente ?

Le coût de production total peut augmenter lorsqu'une entreprise accroît la production de ses produits. À l’inverse, le coût de production unitaire augmente lorsque l’entreprise produit moins d’unités, puisque les coûts fixes ne varient pas.

Pourquoi faire des tableaux d'analyse des coûts de production ?

Les tableaux d’analyse des coûts de production permettent d’étudier plus facilement les coûts de fabrication et chacune de leurs composantes. Ils permettent de définir la viabilité d’un produit et de repérer facilement les économies d’échelle réalisables.

 Explorez nos autres publications :

Derniers articles