Contenu

Derniers articles

Subvention startup : laquelle choisir pour financer sa petite entreprise ?

Partager cette publication

Subvention Startup

Une subvention startup est un formidable accélérateur pour une petite entreprise qui débute avec pour objectif de proposer de nouveaux produits ou services. Passer d’une bonne idée commerciale à une entreprise performante est une étape difficile pour toutes les startups. Naturellement, il est nécessaire d’établir un business plan et d’effectuer une levée de fonds auprès des organismes compétents pour pouvoir réaliser son projet. 

Pour y parvenir, il existe plusieurs options à la portée des startups, quel que soit le stade de leur évolution. La France souhaite dynamiser le tissu de startups sur le territoire. Elle propose donc de nombreuses aides à la création d’entreprise.  

Le gouvernement a aussi annoncé un plan d’investissement intitulé « France 2030 » et l’allocation d’un budget de 5 milliards d’euros pour permettre le financement de startups prometteuses ou d’un projet innovant, avec pour objectif de favoriser et accélérer la réindustrialisation de différents secteurs. 

Subvention Start up : pourquoi demander une subvention ? 

Lorsqu’une petite entreprise se lance, il y a mille choses à faire. Heureusement, FINOM facilite la vie des entrepreneurs grâce à son offre extensive de services financiers. FINOM offre la possibilité de gérer en un seul logiciel votre compte commercial, la facturation et l'intégration de logiciels de comptabilité. FINOM propose plusieurs plans. Le plan solo gratuit de FINOM est idéal pour les petites entreprises et les indépendants, et il offre également de nombreuses fonctionnalités supplémentaires telles que le multi-banking et la possibilité de gérer ses propres comptes bancaires grâce à un IBAN local. 

Gérer ses finances est essentiel, mais les choses peuvent très rapidement se compliquer en l’absence des fonds d’investissement nécessaires à la croissance. Heureusement, il existe un certain nombre de subventions pour permettre aux entrepreneurs de lancer leur projet. 

Qu’est-ce qu’une subvention start up ? 

Une subvention start up France est une aide financière accordée par l’État français sous certaines conditions. Les conditions peuvent varier en fonction de la subvention, de la région ou du secteur d’activité d’une start up. 

La recherche de financement peut vous permettre d’accélérer le développement de votre start up. Au niveau du lancement en particulier, lorsque beaucoup de dépenses doivent être engagées. 

Pour obtenir une subvention, il est souvent nécessaire de constituer un dossier et de fournir un certain nombre de pièces justificatives. Les documents et justificatifs requis peuvent varier en fonction des subventions demandées. Veillez à fournir des informations exactes, car en cas de contrôle fiscal, vous pouvez mettre votre entreprise en danger dans le cas contraire.

En France, l’organisme qui régule le financement des startups est la Banque publique d’investissement, aussi appelée BPI France. Elle peut offrir une aide sous différentes formes. Vous pouvez notamment obtenir des subventions selon certaines conditions (par exemple, une caution personnelle), mais aussi une avance récupérable de liquidités ou des prêts sans intérêts. BPIFrance possède 42 implantations régionales. La BPI la plus proche de votre adresse professionnelle peut être contactée pour obtenir plus d’informations concernant les subventions disponibles. 

Les différentes subventions disponibles pour les startups : 

BPIFrance

BPIFrance propose différentes subventions à destination des porteurs de projets qui se lancent. Par exemple, des avances de liquidités remboursables, des prêts différés pour accompagner les entreprises dans leur développement ou encore des subventions de fonds propres sous conditions. 

Il existe un grand nombre de subventions start up France disponibles en fonction des types d’entreprises, de leur secteur d’activité ou de la région dans laquelle elles sont implantées. Il est aussi possible d’obtenir plusieurs subventions en parallèle si la subvention en question n'exclut pas cette possibilité.

Des exemples de subventions accordées par la BPI incluent notamment : 

  • Le prêt d’amorçage
  • Le prêt innovation
  • Le contrat de développement et innovation
  • L’aide pour le développement de l’innovation
  • L’aide pour la faisabilité de l'innovation.

La Bourse French Tech est également une subvention de la BPI qui permet aux sociétés de moins d’un an ou à des entrepreneurs d’obtenir une aide qui peut aller jusqu’à 30 000 euros. C’est une subvention proposée avant tout aux entreprises innovantes dans le secteur des technologies.

Les startups peuvent également participer au Concours national de l’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes. C’est un concours organisé par BPIFrance et le Ministère de la recherche. Il peut permettre de financer entre 45 000 euros et 450 000 euros pour les startups choisies.

Pôle emploi 

Pôle emploi a également mis en place un certain nombre de subventions à destination des petites entreprises. Parmi les aides populaires, on retrouve : 

  • L’ARCE

Il s’agit d’une aide à destination des personnes en recherche d’emploi qui décident de créer leur propre entreprise. Cette aide permet de percevoir 45 % de l’indemnité chômage auquel un chômeur aurait eu droit, mais en deux versements (J-1 de la création d’entreprise et 6 mois après). Cette une aide intéressante car elle permet de constituer un premier capital financier. 

  • Le NACRE

Il s’agit d’une aide qui permet de se faire accompagner dans la création d’un projet, sa structuration financière et son lancement. 

Les collectivités territoriales

De nombreuses collectivités régionales ou territoriales françaises proposent des programmes de soutien pour des projets innovants, seules ou avec l’aide de BPIFrance. 

Toutes les informations nécessaires peuvent être consultées sur :

  • Le portail des aides régionales
  • La base de référence des aides publiques aux entreprises
  • Directement sur le site de votre région ou via la chambre de commerce et d’industrie compétente.

Les avantages fiscaux et sociaux pour les petites entreprises

Les charges représentent un budget important pour les entreprises qui démarrent. Pour aider les jeunes entreprises, il existe plusieurs allègements fiscaux. Par exemple : 

Il permet de déduire de l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés les dépenses de R&D sur l’année où ces dépenses ont été effectuées.

Il permet également de déduire des impôts les dépenses réalisées pour l’installation ou la conception de nouveaux prototypes innovants ou de pilotes pour les startups. 

Il offre une exonération totale ou partielle de l’impôt sur les sociétés, de la taxe foncière, des cotisations sociales et de la CET (contribution économique territoriale).

Il offre une exonération de l’impôt sur les bénéfices pendant 2 ans. En plus, il offre une exonération de la taxe foncière et de la CFE (cotisation foncière des entreprises) pendant un maximum de sept ans. Les cotisations sociales et patronales peuvent également être exonérées pendant maximum huit ans. 

À retenir : les subventions pour les startups 

Les jeunes entreprises qui se lancent peuvent bénéficier de nombreuses aides financières, subventions et avantages fiscaux pour soutenir leur projet. 

Lorsque vous débutez, pensez à présenter votre projet d’entreprise à un maximum d’organismes de subvention afin de mettre toutes les cartes de votre côté pour disposer des fonds nécessaires à la création d’entreprise. Il est essentiel de s’équiper des bons outils dès le lancement de son entreprise pour garder l’esprit libre et se focaliser sur le développement de son activité. À cet effet, FINOM propose une solution clé en main pour les entrepreneurs pour tous leurs besoins financiers et comptables. 

Partager cette publication

Articles similaires

Accéder à FINOM

Le service financier en ligne le plus simple et efficace d'Europe pour les PMEs, professions libérales et freelances.

Essayer gratuitement