Nous vous expliquons ce qu'est un compte de résultat prévisionnel, pourquoi vous en avez besoin, comment le compiler, le calculer et l'analyser

Contenu

Compte de résultat prévisionnel : définition

Le compte de résultat prévisionnel est une projection financière des revenus, des coûts et des bénéfices d’une entreprise pour une période future. Ce prévisionnel financier est élaboré sur la base des opérations anticipées d’une entreprise pour évaluer la viabilité d’un modèle, prendre des décisions stratégiques et se fixer des objectifs financiers. Il est utilisé dans le cadre d’un business plan au moment du lancement d’un projet d’entreprise, ou bien sur une période plus courte, comme un exercice comptable d’un an ou un trimestre.

Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur le compte de résultat prévisionnel : à quoi il sert, ce qui le différencie du compte de résultat classique, comment le mettre en œuvre, et plus. 

Qu’est-ce qu’un compte de résultat prévisionnel ?

Le compte de résultat prévisionnel est un document financier qui centralise les prévisions d’une entreprise en termes de revenus, coûts et dépenses. Il se base sur des estimations et des hypothèses de revenus, de coûts et de conjecture qui peuvent varier selon les résultats de l’entreprise mais aussi les conditions économiques futures. Contrairement au compte de résultat officiel, le compte de résultat prévisionnel n’est pas partagé avec l’administration fiscale.

Ce prévisionnel est un outil de planification et de budgétisation financière qui permet d’anticiper sa rentabilité et d’ajuster ses opérations en conséquence. C’est aussi un allié utile pour comparer les résultats à ceux du compte de résultat final. Il est souvent associé à un bilan prévisionnel.

Comme le compte de résultat classique, le compte de résultat prévisionnel comporte plusieurs sections relatives aux revenus, aux coûts et aux résultats de l’entreprise. Il permet de dégager des informations telles que la marge brute prévisionnelle, le bénéfice d’exploitation prévisionnel ou encore le résultat net prévisionnel et le résultat courant. 

Le compte de résultats prévisionnel peut être établi sur des durées variables : un trimestre, une année ou plusieurs années par exemple, dans le cadre d’un business plan. C’est un outil précieux pour votre expert comptable et les gestionnaires pour comparer avec les comptes annuels, le contrôle de gestion, les investisseurs ou toutes les autres parties prenantes de l’entreprise. 

Quel est le contenu d'un compte de résultat prévisionnel ?

Le compte de résultat prévisionnel est similaire au compte de résultat classique qui fait partie des documents comptables, à l’exception du fait qu’il repose sur des données prévisionnelles fondées sur des hypothèses et des estimations. Voici les catégories du compte de résultat prévisionnel : 

  • Produits : tels que le chiffre d’affaires prévisionnel ainsi que tous les autres produits d’exploitation.
  • Charges : inclut les charges prévisionnelles fixes et variables prévisionnelles telles que la main d'œuvre, les frais de déplacements ou le coût des matières premières : les charges d’exploitation, les charges financières ainsi que les charges exceptionnelles prévues sur la période du compte de résultat prévisionnel. 
  • Résultats : il s’agit du calcul du résultat d’exploitation et des résultats exceptionnels avec les produits et les charges, avant déduction d’impôt et après déduction des impôts et taxes. 

Comment calculer un compte de résultat prévisionnel ?

La logique d’élaboration du compte de résultat prévisionnel repose exactement sur les mêmes principes que pour le bilan et le compte de résultat annuel, mais elle implique d’établir des estimations et des hypothèses sur les revenus et les charges de l'entreprise, notamment : 

Identifier les sources de revenus futures 

En réalisant un prévisionnel de ventes qui peut s’appuyer sur le volume d’activité des années passées, l’évolution du marché, les données de marketing ou les défis opérationnels, par exemple. Il implique aussi d’identifier les sources de revenus alternatives, comme les produits financiers ou les produits d’exploitation exceptionnels. 

Estimer les charges variables et fixes

Cette estimation implique de prendre en compte tous les éléments financiers ou exceptionnels qui peuvent impacter le niveau de charges de la société. Par exemple, les salaires, le loyer, les frais opérationnels fixes et variables et toutes les autres charges que l’entreprise devra supporter sur la période donnée. 

Ajustement et itérations pour aboutir à un résultat réaliste

Une fois que les sources de revenus futures et les charges futures sont identifiées, l’entreprise va parvenir à un compte de résultat prévisionnel dont le résultat peut sembler incohérent avec la stratégie de croissance ou déséquilibré en faveur des coûts. La dernière étape consiste alors à ajuster les divers postes de coûts, le prix de vente et les dépenses pour parvenir à un excédent brut d’exploitation pérenne et en ligne avec la stratégie de croissance de l’entreprise.

Structuration et exemple concret du compte de résultat prévisionnel

Voici comment se structure le compte de résultat prévisionnel avec un exemple concret. 

 Le compte de résultat prévisionnel est généralement proposé sous la forme d’un tableau et se divise en plusieurs soldes intermédiaires de gestion.

1. Dans un premier temps, le compte de résultat prévisionnel prend en compte les produits d’exploitation, c’est-à-dire l’argent généré. 

Produits :

  • Chiffre d'affaires : 500 000 €
  • Autres produits d'exploitation : 10 000 €
  • Produits financiers : 7 000 €
  • Produits exceptionnels : 5 000 €

2. Ensuite, l’entreprise comptabilise ses charges : 

Charges :

  • Coût de production et achats de marchandises : 180 000 €
  • Frais de personnel : 120 000 €
  • Autres charges externes : 50 000 €
  • Dotation aux amortissements et provisions : 10 000 €
  • Charges financières : 4 000 €
  • Charges exceptionnelles : 2 000 €

3. Avec ces éléments, l’entreprise peut calculer ses différents résultats : résultat d’exploitation, résultat financier, résultat net avant impôt et résultat net, notamment.

Résultats :

  • Résultat d'exploitation : 150 000 €
  • Résultat financier : 3 000 €
  • Résultat avant impôts : 153 000 €
  • Résultat net avant impôts : 156 000 €
  • Impôts sur les bénéfices : 45 000 €
  • Résultat net : 111 000 €

Dans l’exemple proposé ci-dessous, l’entreprise projette un chiffre d’affaires de 510 000 € pour des charges de 360 000 €. Après impôt, cela représente un résultat net de 111 000 €, soit un compte de résultat positif. Ce type de compte de résultat prévisionnel peut être utilisé pour ajuster la stratégie de l’entreprise, allouer un budget plus conséquent au développement de nouveaux produits ou au marketing.

Outils, modèles et intégration pour compte de résultat prévisionnel

Pour mettre en œuvre un compte de résultat prévisionnel, les entrepreneurs peuvent tout simplement utiliser un tableau Excel. Le compte de résultat prévisionnel Excel offre une grande flexibilité pour effectuer des modifications facilement ou automatiser certains calculs. Excel peut également permettre de générer des graphiques pour mieux visualiser le compte de résultat prévisionnel et les différents éléments qui le composent. 

Vous pourrez trouver des modèles de compte de résultat prévisionnel sur le Web ou directement sur votre tableur Excel. Il existe aussi de nombreux logiciels en ligne qui permettent d’effectuer un compte de résultat prévisionnel simplifié facilement. 

Comment intégrer le compte de résultat prévisionnel dans un business plan ?

Le compte de résultat prévisionnel doit faire partie intégrante d’un business plan. Lors de l’élaboration du business plan, cet outil de planification financière peut être réalisé sur plusieurs années, souvent sur 3 à 5 ans. 

Le compte de résultat prévisionnel permet de projeter son activité et sa croissance sur plusieurs années, mais aussi de rassurer les investisseurs et les différentes parties prenantes de l’entreprise sur le sérieux du modèle et les perspectives d’évolution. 

Erreurs courantes, conseils et meilleures pratiques lors de la préparation d'un compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel est un outil de planification financière clé qui sert à anticiper la croissance, à contrôler les coûts mais aussi à rassurer les parties prenantes de l’entreprise. Pour réussir son prévisionnel de compte de résultat, il est nécessaire de prendre en compte les éléments suivants : 

1. Ne pas sous-estimer les charges, ou surestimer le chiffre d’affaires

Surestimer sa capacité à vendre et sous-estimer ses coûts est l’erreur la plus fréquente que font les entrepreneurs qui réalisent un compte de résultat prévisionnel. Pour éviter cette erreur, anticipez un prévisionnel prudent de vos ventes et considérez les coûts les plus élevés. Une bonne pratique consiste à réaliser différents scénarios avec du côté des produits : 

  • Les ventes minimum prévues
  • Les ventes prévues
  • Les ventes maximum prévues 

Et du côté des charges : 

  • Les coûts minimum anticipés
  • Les coûts anticipés
  • Les coûts maximum anticipés

2. Prendre en compte les données du marché

Au moment de réaliser un compte de résultat prévisionnel, il est important de passer du temps à réaliser une étude de marché et à faire des recherches pour anticiper ses évolutions prévues et les données théoriques qui peuvent influer sur votre activité. Par exemple, des régulations prévues ou à venir, le paysage concurrentiel, les évolutions de la technologie, le contexte socio-économique, etc. 

3. Tenir compte des variations saisonnières

Toutes les activités, ou presque, sont influencées par la saisonnalité. Par exemple, un chocolatier réalise une grande partie de son chiffre d’affaires au moment des fêtes de fin d’année, de Pâques, de la Fête des mères ou encore de la Saint-Valentin. Ces pics d’activité doivent être pris en compte, tout comme les creux d’activité (pic de l’été lorsqu’il fait chaud ou lors des congés estivaux, notamment). 

4. Conseils pour une gestion financière saine

Pour bien gérer leurs finances et se concentrer sur leur cœur de métier, les entrepreneurs peuvent se faire accompagner de Finom. Finom offre des services d’aide à la création d’entreprise en partenariat avec Legalfree (SASSASUSARLEURL). Téléchargez le formulaire, partagez vos documents, et obtenez votre Kbis en 48 heures ! Le service est gratuit pour tous ceux qui ouvrent un compte Finom par la suite. 

Finom propose aussi aux entrepreneurs un compte bancaire avec cartes bancaires professionnelles, un outil de suivi des dépenses et de facturation intelligent qui peuvent vous aider dans l’élaboration de votre compte de résultat prévisionnel. 

Recevez les dernières nouvelles business et tech chaque semaine!

En résumé

Le compte de résultat prévisionnel est un instrument de planification financière indispensable. Il peut être réalisé sur base annuelle pour comparer avec le compte de résultat final, ou bien sur 3 ou 5 ans, dans le cadre d’un business plan. Le compte de résultat prévisionnel reprend tous les éléments du compte de résultat classique, mais se base sur des hypothèses et des prévisions tirées des données de l’entreprise. 

À cet égard, il est donc très important de s’équiper des bons outils de suivi de facturation ou de contrôle des dépenses comme Finom pour gérer ses coûts et ses entrées d’argent et ainsi réaliser un prévisionnel qui soit au plus proche de la réalité. 

Lire nos autres articles :

Derniers articles