Ouvrir un compte

Derniers articles

Contenu
Contenu

Calcul marge commerciale : une métrique de rentabilité essentielle

Partager cette publication

Calcul marge

Le calcul marge est une étape importante pour analyser la rentabilité d’une entreprise. Cet indicateur financier fait partie des KPIs comptables importants qui servent à évaluer la santé financière d’une entreprise. 

Le calcul du taux de marge est un outil qui est souvent utilisé dans le but de connaître le montant exact de bénéfice sur chaque vente réalisée par une société. On distingue le calcul de la marge commerciale brute, celui de la marge nette, celui du taux de marge et le taux de marque. Dans cet article, découvrez tous les éléments essentiels pour le calcul de la marge : les différents indicateurs financiers ainsi que les méthodes de calcul de marge. 

Calcul taux de marge : présentation et explications

Le taux de marge désigne le plus souvent la marge commerciale brute. Il s’agit du pourcentage de marge réalisé sur un produit, c’est-à-dire la différence entre le prix auquel l’entreprise achète un produit, et le prix de vente d’un produit. Le calcul et le suivi du taux de marge visent avant tout à mesurer la rentabilité d’un produit par rapport à la concurrence au sein d’un même secteur d’activité. 

Concrètement, le taux de marge désigne donc la différence entre le coût de revient d’un produit et son prix de vente. 

Méthode de calcul de la marge et du taux de marge

Pour calculer le taux de marge commerciale, il est d’abord nécessaire de définir le coût de revient d’un produit. Pour cela, on additionne généralement l’ensemble des dépenses nécessaires à la fabrication d’un produit ou à la commercialisation d’un service sans ajouter les frais accessoires et les frais généraux (main d'œuvre, dépenses marketing, etc.). 

L’entrepreneur peut ensuite définir sa marge en valeur et en pourcentage. Pour commencer, il détermine la marge en valeur selon le calcul suivant. 

Marge commerciale calcul : 

  • Marge commerciale brute = Prix de vente HT - Coût d’achat HT.

Ensuite, il faut appliquer la formule de calcul de la marge commerciale nette hors taxe : 

  • Taux de marge = (Marge commerciale brute / Achats HT) * 100.

Par exemple : imaginons une activité d’achat-revente de savons. Un entrepreneur achète des savons pour 2 euros pièce hors taxe et les revend pour 3 euros pièce HT. 

Ainsi, sa marge commerciale est de :

  • Marge commerciale = 3 € - 2 € = 1 €.

Et le taux de marge de l’entreprise est de : 

  • Taux de marge = (1 € / 2 €) *100 = 50 %.

Pour chaque vente de savon, l’entrepreneur réalise une marge de 50 %, soit 1 € par unité de savon.

Les différences de calcul entre taux de marge et taux de marque

Bien que les termes de taux de marge et de marque soient très similaires, ils servent en réalité à calculer deux éléments bien distincts. 

Alors que le taux de marque évalue le rapport entre la marge et le prix de vente, le taux de marge évalue le rapport entre la marge et le prix d’achat. 

La méthode de calcul est également différente. Le taux de marque est calculé selon la formule suivante : 

  • Taux de marque = (Marge brute en montant / Chiffre d’affaires HT) * 100

Différence entre marge brute et marge nette 

Lors du calcul de la marge brute, on soustrait le prix d’achat HT du prix de vente, comme dans le calcul ci-dessus. Mais pour le calcul de la marge nette, il est également important de soustraire les frais accessoires et les frais généraux qui sont nécessaires à la réalisation de la vente. 

Cette métrique est généralement calculée en comparant le compte de résultat net de l’entreprise sur son chiffre d’affaires au cours d’un exercice comptable. La marge nette d’une entreprise sert donc à calculer sa rentabilité réelle une fois tous les frais annexes et accessoires pris en compte. 

Pour synthétiser, la marge brute est un indicateur qui vise à évaluer la rentabilité d’une activité ou d’un produit par rapport à la concurrence. Mais la marge nette est le véritable indicateur de santé d’une entreprise et sert à savoir si l’entreprise est réellement rentable. 

Grâce à la marge nette, la vision est donc plus globale et plus proche de la situation financière réelle de la société. 

Prenons un exemple concret. Nous avons vu que notre entrepreneur dont l’activité est l’achat-revente de savons réalisait une marge brute ventes de 50 %, soit 1 € de marge à chaque vente de savon. 

Pour calculer sa marge nette, on prendra aussi en compte des éléments comme : le salaire du vendeur de sa boutique de savons, les frais de location de la boutique, le prix du packaging personnalisé des savons, etc. le tout lissé sur un exercice comptable.

Comme vous pouvez le constater, en prenant tous ces éléments en compte, la marge nette de l’entreprise de savons sera bien inférieure à la marge brute. 

Les deux métriques sont importantes. Si la marge brute d’une société est inférieure à celle de la concurrence, cela peut signifier que son prix de vente est trop bas, ou que la négociation avec le fournisseur de savons peut être optimisée davantage. Si la marge brute est correcte mais que la marge nette est trop basse, cela peut signifier que l’entreprise réalise trop de dépenses annexes : boutique trop chère, coûts de main d'œuvre trop élevés, etc. 

Comment une entreprise peut-elle augmenter son taux de marge ? 

Si une entreprise n’est pas rentable selon le calcul du taux de marge, plusieurs solutions sont possibles. La première consiste à augmenter son taux de marge ; soit en augmentant le prix de vente, soit en baissant le coût de revient d’un produit ou service. 

Par exemple, dans le cas de l’entreprise de savons, l’entrepreneur peut choisir de trouver un fournisseur de savons moins cher, ou bien vendre ses savons plus chers. 

Si le taux de marge brut est convenable par rapport aux autres entreprises de ce secteur d’activité, l’entrepreneur pourra envisager d’autres leviers de réduction des coûts comme par exemple louer une boutique moins chère, baisser les coûts de packaging ou encore les frais de marketing et de communication. 

Il n’y a pas d’approche globale qui puisse correspondre à toutes les entreprises. Une fois le calcul de la marge effectué, l’entrepreneur devra analyser en détails les postes de coût et agir avec prudence pour mitiger les différents leviers sans avoir un impact significatif sur son activité actuelle. 

Pour réduire les coûts de gestion financière et comptable, les entrepreneurs peuvent se faire accompagner de FINOM. FINOM est une solution financière clé en main qui offre de nombreux avantages : 

  • Ouverture d’un compte bancaire IBAN français en 48 heures avec cartes physiques et virtuelles - 0 % de commission et jusqu’à 3 % de cashback
  • Solution de gestion et contrôle des dépenses
  • Outil de facturation permettant de créer une facture en quelques clics
  • Intégration avec les principaux logiciels de comptabilité

Pour en profiter, il suffit d’ouvrir un compte commercial sur FINOM en quelques minutes.

En résumé 

Le calcul de la marge d’une entreprise est un indicateur financier essentiel pour évaluer le positionnement de l’entreprise par rapport à la concurrence (marge commerciale brute), mais aussi le ratio entre le résultat net de la société et son chiffre d’affaires. Avec ces éléments, l’entrepreneur peut ensuite prendre des décisions de gestion diverses pour augmenter sa marge ou baisser les dépenses annexes et les frais généraux afin d’augmenter la marge nette. 

Partager cette publication

Articles similaires

Accéder à FINOM

Le service financier en ligne le plus simple et efficace d'Europe pour les PMEs, professions libérales et freelances.

Essayer gratuitement