L’EBE (excédent brut d'exploitation) est crucial pour évaluer la rentabilité et la santé financière d’une entreprise. Dans ce guide pratique, nous vous expliquons l’utilité de l’EBE, comment le calculer et le mettre en pratique dans votre entreprise pour optimiser votre gestion financière.

Contenu

L'EBE : définition

L'EBE, ou excédent brut d'exploitation, est un indicateur financier utilisé pour mesurer la rentabilité financière de l'activité d'une entreprise. Il représente les ressources d'exploitation générées par l'entreprise durant une période spécifique, souvent sur un exercice comptable. L'EBE mesure la capacité de l'entreprise à générer de la trésorerie uniquement à partir de son activité opérationnelle, sans inclure les financements ni les amortissements.

On peut retrouver l’EBE au sein des prévisionnels financiers, des comptes annuels et des soldes intermédiaires de gestion. Il sert à comparer les performances entre exercices, avec les concurrents ou le secteur, et à évaluer l'autofinancement de l'entreprise.

Pourquoi calculer l'EBE ?

L'EBE, prisé par gestionnaires et investisseurs, analyse l'autofinancement en comparant les performances sur plusieurs exercices. C'est un indicateur financier qui évalue la santé et la croissance d'une entreprise, assurant le financement des capitaux engagés.

Quand calculer l'EBE ?

Le calcul de l’EBE peut servir à différents moments de la vie d’une entreprise, comme :

  • A sa création : l'EBE est prisé par les banquiers et investisseurs pour évaluer le retour sur investissement et la capacité de remboursement de dettes dans les projets de création d'entreprise.
  • Lors d’une reprise d’entreprise : dans ce cadre, l’EBE peut être utile pour déterminer le moment où l’entreprise rachetée pourra générer des bénéfices. Il dispose donc d’un impact important sur la valorisation de l’entreprise.
  • Au moment du bilan annuel : les comptes annuels montrent l'EBE et son évolution pour identifier les forces et faiblesses de l'entreprise et élaborer des stratégies.

Calcul de l’EBE : Méthodes et Formules

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour le calcul de l’EBE :

  • La valeur ajoutée, 
  • Les subventions d’exploitation,
  • Les impôts,
  • Les coûts salariaux...

Les calculs peuvent être effectués soit par le gérant, soit par l'expert-comptable, en utilisant trois méthodes basées sur des données chiffrées.

Calcul EBE : basé sur le chiffre d'affaires

Calculer l'EBE en se basant sur le chiffre d'affaires de l'entreprise constitue l'approche la plus aisée à utiliser. Voici la formule : 

EBE = Chiffre d’affaires hors taxes [compte 70] - Achats consommés comme les matières premières [compte 60] - Consommation provenant de tiers (frais comptables, assurances, loyers, etc.) [comptes 61 et 62] + Subvention d’exploitation [compte 74] - Charges salariales (salaires, charges sociales, etc.) [compte 64] - Impôts et et contributions [compte 63]

Le chiffre d’affaires net de taxes de l’entreprise est disponible dans le compte de résultat.

Calcul EBE : basé sur le résultat net comptable

L'EBE peut également être calculé en se basant sur le résultat net comptable de l'entreprise avec la formule suivante :

EBE = Résultat net + Charges financières [compte 66] - Revenus financiers [compte 76] + Charges exceptionnelles [compte 67] - Produits exceptionnels [compte 77] + Dotations aux provisions et aux amortissements [compte 68] - Reprises sur provisions et amortissements [compte 78] - Autres dépenses d’exploitation [compte 65] + Autres revenus d’exploitation [compte 75]

Calcul EBE : basé sur la valeur ajoutée

Quand l'EBE est dérivé de la valeur ajoutée, la formule applicable est :

EBE = Valeur ajoutée + Subventions d’exploitation [compte 74] - Impôts, taxes et versements assimilés [compte 63] - Frais de personnel [compte 64]

La valeur ajoutée peut être calculée de la manière suivante :

Valeur ajoutée = Marge commerciale + Production de l’exercice - Achats d’approvisionnement et frais accessoires + Remises, rabais et ristournes - Consommation provenant de tiers +/- variations des stocks d’approvisionnement

Les limitations de l’EBE

Bien que le calcul de l’EBE dispose de nombreux intérêts pour une entreprise, il comporte aussi certaines limites. En effet, cet indicateur ne prend pas en compte les politiques de financement et d'investissement dans son calcul, ce qui peut représenter une problématique dans certains cas.

Par exemple, une entreprise qui investit pour automatiser un processus, voit ses dotations aux amortissements augmenter et ses charges de personnel diminuer. Dans ce cas de figure, l'excédent brut d’exploitation s’améliore lors du calcul grâce à la réduction des frais, mais l’entreprise n’est pas spécialement plus rentable puisque les investissements ne sont pas pris en compte.

EBE et rentabilité

Le calcul de l’EBE permet d’obtenir un résultat négatif ou positif. Voici comment interpréter le résultat :

  • EBE positif : l’entreprise est rentable. Ses produits sont vendus à un tarif plus élevé que les coûts de production.
  • EBE négatif : l'activité est déficitaire. Le chiffre d'affaires produit ne couvre pas les frais de l'entreprise.

En cas d’insuffisance brute d’exploitation, cela signifie qu’il y a des difficultés de gestion de la part de l’entreprise. Les raisons peuvent être diverses :

  • Les produits disposent d’une faible valeur ajoutée;
  • Les coûts de personnel sont trop élevés;
  • Les ventes de l’entreprise connaissent une diminution brutale.

Quelles sont les différences entre l'EBE et le résultat d'exploitation ?

L’EBE et le résultat d'exploitation peuvent être différenciés de la manière suivante :

  • Excédent brut d’exploitation : il s’agit de la rentabilité générée par l’exploitation d’une entreprise, sans prendre en compte les financements, les investissements, les amortissements, etc.
  • Résultat d’exploitation : la rentabilité est calculée en prenant en compte les données de l’EBE, plus toutes les autres dépenses de l’entreprise (investissements, dépenses exceptionnelles, remboursements d'intérêts d'emprunt) et en déduisant les charges (provisions, amortissements).

Quelles sont les différences entre EBE et EBITDA ?

L'EBITDA, ou « Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization » (Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement), est un indicateur qui mesure la rentabilité opérationnelle d'une entreprise sans prendre en compte les charges financières, les impôts, ainsi que toutes formes de dépréciation et d'amortissement. L'EBITDA offre donc une vision de la capacité génératrice de revenus de l'entreprise avant ces éléments.

Cependant, l'EBE, ou excédent brut d'exploitation, exclut les financements, investissements et amortissements, se focalisant uniquement sur les bénéfices générés directement par l'activité principale de l'entreprise, avant les charges financières et les impôts.

Ratios financiers liés à l’EBE

On peut également déterminer d'autres ratios financiers à partir de l'EBE, notamment :

  • Le taux de marge : il évalue la rentabilité entre le coût de production et le revenu généré. La formule utilisée est :Taux de marge = EBEValeur ajoutée
  • Le taux de rentabilité brute : il évalue la rentabilité financière des investissements réalisés. Voici la formule : Taux de rentabilité brute = EBECapitaux investis
  • Le ratio de levier financier : il permet d’évaluer la capacité de l’entreprise à couvrir ses dettes avec l’excédent brut d’exploitation. La formule à utiliser est : Ratio de levier financier = Dette netteEBE

Utilisation de l’EBE dans la gestion financière

Pour montrer comment l'EBE peut être utilisé dans la gestion financière d'une entreprise, voici un exemple de calcul de l'EBE basé sur le chiffre d'affaires, permettant à une entreprise de comparer ses performances entre les années 2022 et 2023.

Totaux intermédiaires d'exploitationAnnée 2022Année 2023Variation en %
Chiffre d’affaires2 700 0003 510 00030 %
Achats consommés (matière première, énergie)640 000750 00017 %
Consommations de tiers (assurances, loyer)

45 000

 

50 00011 %
Charges de personnel (salaires)545 000700 00028 %
Impôts et taxes100 000120 00020 %
Excédent brut d’exploitation (EBE)1 370 0001 890 00038 %

Recevez les dernières nouvelles business et tech chaque semaine!

Conclusion

L'EBE, un indicateur financier précieux, sert de référence pour calculer d'autres ratios financiers tels que la marge brute ou le taux de rentabilité brute. Pour une gestion optimale, n’hésitez pas à l’utiliser en complément d'autres indicateurs financiers.

FAQ

Quelle est l'utilité de l'EBE ?

L'EBE est un indicateur financier utilisé pour mesurer la rentabilité d'une entreprise à partir de son activité.

Quelle peut être la cause d'une diminution de l'EBE ?

Une diminution de l’EBE peut être causée par une augmentation des charges ou par une baisse des ventes.

Que signifie l'EBE retraité (ou reconstitué) ?

L'EBE retraité (ou EBE reconstitué) est l'EBE calculé à partir du chiffre d'affaires hors taxes plutôt que du résultat net ou de la valeur ajoutée.

Comment interpréter l'EBE ?

Un EBE positif indique que l'entreprise est profitable et vend ses produits à un prix supérieur aux coûts de production. Un EBE négatif indique que l'activité est insuffisante et que les revenus des ventes ne couvrent pas les dépenses de l'entreprise.

Comment savoir si l'EBE est bon ?

Pour évaluer si l'EBE est bon, comparez-le aux périodes précédentes et aux entreprises similaires du secteur. Un EBE positif et en croissance indique une bonne rentabilité opérationnelle. Il est également essentiel de le compléter par d'autres indicateurs financiers pour une analyse globale de la performance de l'entreprise.

Annexes

 Explorez nos autres publications :

Derniers articles