Ouvrir un compte

Derniers articles

Contenu
Contenu

Le plan de financement: une étape incontournable

Partager cette publication

Plan de financement

Le plan de financement est l’une des étapes de la création d’une entreprise. Il sert à constituer et anticiper les prévisions financières d’une société. Son objectif ? Recenser d’un côté les investissements nécessaires pour lancer son activité, et de l’autre, les ressources envisagées pour faire face à ces investissements. Le plan de financement permet d’évaluer le coût prévisionnel d’un projet de création d'entreprise et son financement sur plusieurs années. 

En principe, un entrepreneur doit faire un plan de financement initial lors de la création du projet, puis un plan de financement sur plusieurs années (généralement sur trois ans) pour anticiper les dépenses liées au développement de la société. L’objectif du plan de financement sur plusieurs années est d’équilibrer la balance entre ressources et dépenses afin de s’assurer que le projet d’entreprise est viable sur le long terme.

 Dans ce guide, découvrez pourquoi et comment réaliser un plan de financement ainsi que des conseils pour mettre en œuvre un prévisionnel financier sain pour accompagner son projet d’entreprise. 

Le plan de financement initial 

Lors de l’étude de faisabilité d’un projet entrepreneurial ou au moment de la création d’une entreprise, il est nécessaire d’établir un plan de financement initial. Le plan de financement initial sert à évaluer la situation de l’entreprise au moment de sa création ; alors qu’elle n’enregistre encore aucune recette. Il sert à évaluer si le montage financier entre les ressources durables et les besoins durables est viable. Il se présente généralement sous la forme d’un tableau en deux parties, avec d’un côté, les besoins durables, et de l’autre, les ressources durables. 

Les besoins durables 

Ce sont les investissements qui doivent être réalisés pour créer l’activité, ainsi que le besoin en fonds de roulement de départ. Par exemple: 

  • L’achat d’outils, de machines, de véhicules nécessaires à l’activité
  • L’acquisition d’un bureau, d’un terrain, d’un bâtiment et les travaux associés
  • Les achats incorporels liés à l’activité : licences, brevets, marques, fonds de commerce, droit d’entrée pour une franchise, etc.
  • Les titres en cas de rachat ou de prise de participation dans une autre société
  • Le besoin en fonds de roulement BFR : c’est la somme nécessaire pour financer le début de l’activité, par exemple : l’achat de petit matériel, les salaires, les frais d’établissement de la société, etc.

Les ressources durables

Ce sont toutes les ressources financières dont la société peut profiter pour couvrir les besoins énoncés plus haut. Par exemple : 

  • L’apport en numéraire au capital social
  • Les apports en nature au capital social
  • Un prêt bancaire
  • Les apports exploitant ou apports en compte courant d’associé
  • Les subventions

Le plan de financement sur plusieurs exercices comptables

Un plan financement initial est un bon indicateur pour permettre de déterminer le montant du capital social à apporter ou le recours à d’éventuels emprunts, mais c’est un outil insuffisant pour évaluer la viabilité d’une entreprise sur le long terme. C’est d’autant plus critique que l’on estime que 3 ans après leur création, 3 entreprises sur 4 sont toujours en activité, soit 25 % d’entreprises qui ferment leurs portes. C’est pourquoi le plan de financement d’une entreprise est généralement évalué en quatre parties : le plan de financement initial puis son évolution sur les trois premiers exercices de la société. 

Les éléments à prendre en compte dans un plan de financement sur 3 ans 

En plus des éléments du plan de financement initial, sa déclinaison sur les trois exercices suivants prend aussi en compte : 

  • Les investissements réalisés pendant les exercices 1-3
  • D’éventuels nouveaux apports en capital ou en compte courant d’associé
  • La souscription à de nouveaux emprunts
  • Les nouvelles souscriptions ou aides d’État reçues
  • La distribution des dividendes ou les versements pour un exploitant individuel
  • La variation du BFR
  • Les remboursements des emprunts bancaires
  • La capacité d’autofinancement ou au contraire, l'insuffisance d’autofinancement de la société

Réaliser son plan de financement est une activité essentielle à la création entreprise. Heureusement, les entrepreneurs peuvent s’appuyer sur FINOM pour réaliser les autres démarches financières et administratives de leur société. FINOM est un outil financier tout-en-un pour les entreprises, les indépendants et les PME.

Lorsque vous créez un compte professionnel sur FINOM, vous pouvez bénéficier d’un compte bancaire avec un IBAN français en 48 heures, obtenir une carte bancaire physique et des cartes virtuelles avec 0 % de commission et jusqu’à 3 % de cashback. FINOM offre aussi une solution de gestion et de contrôle des dépenses et un outil de facturation mobile qui permet de créer une facture rapidement. L’outil d’intégration permet également d’automatiser la comptabilité de l’entreprise en intégrant les principaux logiciels comptables. 

Exemple plan de financement sur 3 ans 

Plan de financement (Besoins)Financement initialAF1AF2AF3
Immobilisations corporelles50 000 €---
Immobilisations incorporelles20 000 €---
Immobilisations financières10 000 €---
Remboursement d'emprunts-9 500 €9 500 €9 500 €
Variation du besoin en fonds de roulement-1 000 €3 950 €5 000 €
Total des besoins80 000 € 10 500 €13 450 €14 500 €
Plan de financement (Ressources)Financement initialAF1AF2AF3
Apport en compte courant10 000 €---
Apport en capital50 000 €-5 000 €-
Emprunt60 000 €---
Capacité d'autofinancement-10 000 €15 000 €30 000 €
Total des ressources120 000 €10 000 €20 000 €30 000 €
Solde de trésorerie40 000 €500 €6 550 €15 500 €

L’objectif du plan de financement sur plusieurs années est de s’assurer que la situation de l’entreprise s’améliore ou se maintient en fonction des prévisions. Il permet aussi de mettre en lumière des points de vigilance tels que : 

  • Vérifier que les apports mentionnés dans le plan de financement correspondent effectivement à ceux qui figurent dans les statuts. En principe, les fonds propres doivent représenter au moins 30 % du financement global de la société. C’est d’autant plus important pour les sociétés qui ne disposent pas d’un capital social minimum. Les banques, notamment, souhaiteront voir des apports financiers suffisants avant d’accepter une demande d’emprunt.
  • Vérifier que la distribution des dividendes éventuels est prévue dans le plan de financement.
  • Vérifier que l’échéancier de remboursement des emprunts est prévu au plan de financement.

En résumé : comment faire un plan de financement

Réaliser un plan de financement fait intégralement partie du business plan d’un projet de création d’entreprise. Le plan de financement initial sert à évaluer le montant d’un emprunt nécessaire ou le montant d’apport en capital à réaliser afin de pouvoir réaliser les démarches de création et de lancement de son projet. Le plan prévisionnel permet d’identifier d’éventuelles zones de risque et de prendre en compte tous les éléments de besoins et de ressources de sa société. 

Partager cette publication

Articles similaires

Accéder à FINOM

Le service financier en ligne le plus simple et efficace d'Europe pour les PMEs, professions libérales et freelances.

Essayer gratuitement